Mon chien aboie la nuit, mon chiot pleure la nuit : 4 solutions simples et efficaces !

On a beau les aimer très fort, nos poilus, quand ils nous réveillent et jouent les hiboux en folie, on leur en veut un peu. Alors si vous aussi, votre chien aboie la nuit, si vous aussi votre chiot pleure la nuit, que faire ? Pas de panique, on a plusieurs astuces pour les aider à rester tranquilles. Allons-y !

Pourquoi mon chien aboie la nuit ?

Première étape de notre voyage vers des nuits tranquilles : une enquête sur les motifs d’aboiement de votre chien. Il existe essentiellement 4 raisons pour lesquelles un chien aboie la nuit ou un chiot pleure la nuit :

  • les bruits extérieurs qui le perturbent
  • l’anxiété de séparation
  • l’ennui nocturne
  • ou enfin des problèmes spécifiques aux chiots : besoins physiologiques, peur, stress…

Il faudrait donc pour avoir un chien calme la nuit savoir pourquoi il aboie 😉

Vous n’arrivez pas à savoir ? Essayez nos solutions ci-dessous une à une

Votre chien aboie la nuit parce que des bruits extérieurs le perturbent

Ah, le bon vieux « jappement » nocturne de votre toutou, un classique ! Il est 3 heures du matin, tout le monde dort… sauf Sam, votre labrador, qui a décidé de montrer aux passants, au chien du voisin et même au chat en pleine fouille de poubelles, qui est le patron. Eh oui, il a peur, et ce n’est pas facile pour lui de comprendre que ces bruits nocturnes ne sont pas des menaces. En même temps, on pourrait s’en passer à cette heure-là, non ?

Votre chien aboie la nuit ? Cela peut être dû aux bruits extérieurs
Votre chien aboie la nuit ? Cela peut être dû aux bruits extérieurs

Une étude de l’Université de Bristol a confirmé que les chiens peuvent être facilement perturbés par divers bruits extérieurs (Barking behaviour in domestic dogs: a review of the literature. Journal of Veterinary Behavior).

Pour que votre chien soit tranquille et passe une bonne nuit, voici quelques conseils :

  • Faire dormir votre toutou dans votre chambre : ainsi, il est moins susceptible d’entendre les sons de l’extérieur, et vous serez là pour le rassurer si besoin. Comme vous êtes son héros, votre présence suffira souvent à le rassurer.
  • Chercher la pièce la plus calme : si vous préférez ne pas partager votre chambre, optez pour la pièce la plus tranquille de la maison, où les bruits de l’extérieur seront moins perceptibles. Votre chien pourra y dormir en paix, sans se faire déranger par le moindre bruit suspect.
  • Utiliser un bruit blanc : Un ventilateur, de la musique douce, tout cela peut aider à couvrir les bruits extérieurs. C’est comme un fond sonore qui aide à masquer les autres sons. Les chiens sont souvent apaisés par ce genre de bruits constants.
  • Utiliser une cage : Si votre chien s’y sent à l’aise et si vous l’y avez habitué de manière positive, une cage peut être une vraie solution. Selon le comportementaliste canin Alexandre Rossi, beaucoup de chiens se sentent en sécurité dans leur cage, ce qui peut aider à les apaiser

Votre chien aboie la nuit parce qu’il souffre d’anxiété de séparation

Et oui, votre chien fait peut être des crises d’angoisse. Ca existe aussi chez les poilus. Parfois, nos amis à quatre pattes ne gèrent pas bien la solitude, surtout quand ils sont séparés de vous, leur super-héros. Ce moment d’angoisse se produit souvent au moment du coucher, et Médor se met à pleurer, à gémir, à faire tout ce qu’il peut pour attirer votre attention. Pour lui, c’est une affaire de vie ou de mort ! Oui, oui, vous avez bien lu, c’est un vrai appel de détresse.

La nuit, si votre chien devient particulièrement anxieux, le garder à vos côtés pourrait être une solution temporaire. Mais sur le long terme, il serait judicieux de faire appel à un comportementaliste canin. Parce que, même si on adore les câlins de nuit, votre toutou doit aussi apprendre à être indépendant et à se sentir en sécurité même quand vous n’êtes pas là. Il s’agit de son bien-être après tout.

Alors, comment savoir si votre chien souffre d’anxiété ? Eh bien, il y a quelques signes à repérer :

  • Gratter la porte jusqu’à se faire mal aux pattes. Il veut sortir, vous rejoindre, bref, il ne supporte pas la solitude.
  • Hurler ou gémir sans arrêt. C’est sa manière à lui de vous dire : « Eh, je suis là et je ne me sens pas bien ! »
  • Saliver excessivement. Non, il ne voit pas un steak géant, c’est juste le stress qui fait ça.
  • Trembler. C’est comme nous quand on a peur, le corps réagit.
  • Faire ses besoins en intérieur. Et ce, même s’il est propre d’habitude. Encore un signe de son malaise.
  • Haleter et avoir le cœur qui bat rapidement. L’anxiété se manifeste aussi par des signes physiques.
  • Ne pas réussir à se poser et à dormir. C’est comme si votre chien avait bu 10 cafés d’un coup, il ne tient plus en place.

Mais attention, votre chien n’exprimera pas nécessairement tous ces symptômes. S’il en manifeste juste 2 ou 3, il est possible qu’il souffre quand même d’anxiété.

Selon une étude publiée dans le « Journal of Veterinary Behavior », l’anxiété chez les chiens est un sujet sérieux qui peut avoir un impact significatif sur leur qualité de vie. Alors, si vous observez ces signes, il serait judicieux de consulter un professionnel pour lui apporter l’aide dont il a besoin.

Votre chien aboie la nuit parce qu’il s’ennuie

Est-ce que votre chien aboie la nuit parce qu’il s’ennuie ? C’est une possibilité ! Pendant que vous êtes en train de rêver de plages paradisiaques, il est possible que Médor s’ennuie et essaie de vous réveiller pour une petite partie de cache-cache ou d’aboiement avec le vent.

Si votre chien a pris l’habitude de vous tirer du lit, la meilleure chose à faire, aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est de l’ignorer. Oui, je sais, ça n’a rien de révolutionnaire et ça demande une bonne dose de patience. Mais ça marche ! Par contre, soyez prévenu : votre chien risque de croire qu’il doit aboyer un certain temps avant que vous ne cédiez. Alors, bouchez-vous les oreilles, fermez la porte de votre chambre si nécessaire, mais même si votre chien aboie la nuit entière, ignorez le coûte que coûte. Un beau jour (ou plutôt une belle nuit), il comprendra que ses efforts sont vains. Et là, victoire !

Cependant, si vous en arrivez là, c’est peut-être que vous avez sauté quelques étapes. Si votre chien s’ennuie la nuit, c’est sans doute qu’il ne s’est pas assez fatigué en journée. Votre chien a besoin de se défouler, aussi bien physiquement que mentalement, pour être bien dans sa peau (ou plutôt dans ses poils). Il est donc essentiel de lui proposer des activités pendant la journée, mais aussi la nuit si Médor est plutôt du genre oiseau de nuit : des jouets, des Kong remplis et congelés, des os, des friandises cachées dans la maison, etc. Et n’oubliez pas de bien le fatiguer avant d’aller au lit ! (on a dit « fatiguer », pas « exciter en jouant à un jeu hyper stimulant », hein, ce n’est pas la même chose 😉)

Selon une étude de l’Université de Bristol publiée dans le « Journal of Veterinary Behavior » (Westgarth C, et al. Dog Behaviour, Evolution, and Cognition. Oxford Biology, 2014), les chiens qui manquent d’activités peuvent développer des comportements problématiques. Alors, n’hésitez pas à stimuler votre toutou pour lui assurer une vie heureuse et équilibrée.

Votre chiot pleure la nuit ? Patience…

Votre adorable petit chiot pleure la nuit ? Pas de panique, on est là pour vous aider. Les chiots ont des besoins uniques, que ce soit sur le plan physiologique ou psychologique. La plupart du temps, s’ils aboient pendant la nuit, c’est parce qu’ils ont une envie pressante ou qu’ils ne se sentent pas en sécurité.

Si votre chiot pleure la nuit parce que la propreté nocturne n’est pas acquise, donc parce qu’il doit faire ses besoins, voici une petite méthode pour régler ça :

  • Repérez à quelle heure votre chiot a tendance à se réveiller.
  • Réglez votre réveil 30 minutes avant cette heure-là. Selon votre chiot, vous devrez peut-être le faire plusieurs fois pendant la nuit.
  • Emmenez votre chiot dehors calmement, sans lui faire trop de caresses ni lui parler.
  • Une fois qu’il a fait ses besoins, récompensez-le.
  • Au fil des semaines, décalez progressivement votre réveil pour que votre chiot apprenne à passer une nuit complète sans faire ses besoins.

Pourquoi cette technique ? Pour apprendre à votre chiot qu’il n’a pas besoin de vous réveiller pour satisfaire ses besoins ! Cette méthode aura pour effet de le rassurer et de lui montrer qu’il n’a pas besoin de réclamer pour obtenir ce dont il a besoin.

Bref si votre chiot pleure la nuit pour aller faire pipi, prenez votre mal en patience : c’est qu’il en a besoin. Les chiots auront plus de mal à se retenir qu’un adulte. C’est le même principe qu’un bébé humain, sauf qu’un chiot, lui, n’a pas de couche !

Et si on enlevait l’eau du chiot pour la nuit ? Absolument pas ! Le chiot doit toujours avoir accès à de l’eau. Comme c’est encore un bébé, il pourrait se déshydrater rapidement. De plus, en retirant l’eau, vous pourriez involontairement créer une obsession pour l’eau chez le chiot. La solution ? Se lever la nuit pour sortir votre chiot. Comme il est encore un bébé, il ne peut pas se retenir très longtemps.

Et pour le chiot qui pleure la nuit, ou aboie parce qu’il ne se sent pas en sécurité lors de ses premières nuits ? Faites-le dormir avec vous, dans sa cage ou son coussin placé près de votre lit, ou même sur votre lit les premières nuits. Au fil des jours et des semaines, déplacez doucement la cage ou le panier hors de votre chambre, petit à petit. N’hésitez pas à rassurer votre chiot s’il a peur pendant les premières nuits ! C’est tout à fait normal. Il vient de perdre sa maman et ses frères et sœurs, il est stressé et doit s’adapter à sa nouvelle vie. Ne vous inquiétez pas, il ne s’habituera pas à dormir avec vous, pas plus qu’un nourrisson dans la chambre de ses parents.